Le 10/05/2017 - La découverte du réseau Noû Bleû, premier accès au grand collecteur de Sprimont

par Albert Briffoz, Camille Ek, Jérémy Flament et Jean-Claude London, CRSOA et Collectif du Noû Bleû.

Après 55 ans de recherches en ce vallon, une opportunité a permis, fin 2012, un accès à la rivière souterraine Albert Déom qui draine sur 6,6 km le vallon de Sprimont à Chanxhe. Un collectif d'exploration et études a parcouru et topographié jusqu'ici 3 km de parcours étagés. Des études scientifiques progressent au fur et à mesure des découvertes.

Infos pratiques

Les conférences de ce cycle d’automne se dérouleront au Préhistomuseum et débuteront toutes à 20h00.

Accès libre et gratuit.

Les conférences se déroulent dans l’auditoire du Préhistomuseum (dans le Conservatoire) et débutent à 20h00.

 

Les précédentes conférences

« La Préhistoire en perspective »

Mercredi 9 mars

Fernand Collin, Directeur du Préhistomuseum

Programme :

A partir de 18h, possibilité de visiter librement les deux expositions permanentes du Préhistomuseum, « Collections, La Préhistoire en Perspective » et « Archéologie, Métiers et recherches »

20h : conférence à l’auditorium « Chercheurs de la Wallonie »

« Chercher à reconstituer le passé. Un Laboratoire d’archéologie expérimentale au Préhistomuseum »

Mercredi 13 avril

Christian Casseyas, archéologue au Préhistomuseum

Programme :

A partir de 18h, possibilité de visiter librement le laboratoire d’archéologie expérimentale, l’exposition « Reconstitutions, Archéologie expérimentale » et l’expostion temporaire « Reliques répliques, le chaînon manquant » (artiste Werner Moron)

20h : conférence à l’auditorim « Chercheurs de la Wallonie »

« Savourez le passé. Histoire de la gastronomie »

Mercredi 11 mai

Pierre Leclercq, historien de l’alimentation au Préhistomuseum

Programme :

19h : conférence à l’auditorim « Chercheurs de la Wallonie »

20h15 : repas à l’Archéorestaurant. Prix du repas : 30 € (boissons non incluses)

sur réservation uniquement via pleclercq@prehisto.museum ou  04 275 49 75.

Réservation avant le 2 mai 2016 

Menu : festin historique « Renaissance »

L'assiette de la mer

  • Filet de bar au verjus
  • Epinards

L'assiette de la terre

  • Pain de veau à la sauce aux zestes d'orange
  • Tourte de navets
  • Chou farci aux fruits secs

Le dessert

  • Poire cuite au vin épicé

 

Le mercredi 12 octobre - « Monitoring et conservation préventive de sites archéologiques : enjeux et perspectives »

par Nancy Verstraelen, archéologue attachée à la Direction de l’Archéologie du Service Public de Wallonie, Direction de Liège 1. 

Nous sommes actifs depuis plus de 15 ans dans le domaine de la conservation préventive, du monitoring et de la mise en valeur de sites archéologiques en tant qu’acteurs ou par le biais de recommandations générales. Si l’expérience acquise sur des sites très diversifiés tels que minières, glacière, crypte archéologique et bâtiments en élévation a amélioré notre expertise et nos connaissances générales relatives au fonctionnement d’un bien au travers des études préalables et/ou du monitoring, il nous parait essentiel à présent de révéler les problèmes rencontrés afin d’améliorer le suivi des processus décisionnels, des procédures relatives aux aménagements, à l’ouverture du site au public et enfin à sa préservation pérenne. 

Le mercredi 12 octobre 2016

Mercredi 9 novembre - « Des fractures pour comprendre les projectiles préhistoriques : une histoire d'expérimentations »

par Justin Coppe, archéologue, doctorant au TracéoLab de l’Université de Liège.  

Les pointes lithiques sont bien souvent les seuls éléments que nous ayons conservés de l'armement préhistorique. Leur étude se concentre autour des traces macroscopiques (fractures) et microscopiques (stries, polis) qu'elles ont accumulées lors de leur utilisation. Pour pouvoir les identifier au sein des ensembles archéologiques et pour progresser sur la compréhension des détails de leur fonctionnement (mode de projection, emmanchement...), il est indispensable de passer par une phase expérimentale afin de mieux comprendre les phénomènes se produisant lors d'un impact. Cette communication se concentrera sur le programme expérimental développé au sein du TracéoLab (ULg). 

Le mercredi 9 novembre 2016

Le mercredi 14 décembre - « Protéines, graisses et caramels. Le menu du céramologue de l’Antiquité »

Annick Lepot, responsable scientifique et éducatif à Malagne – Archéoparc de Rochefort / collaboratrice scientifique UCL – Centre de Recherches d’Archéologie Nationale. 

Traces de protéines et de graisses, aliments brûlés au fond des casseroles appelés « caramels », tel est le menu du céramologue. Avec le développement des sciences comme l’archéozoologie, la palynologie et la carpologie et avec l’aide des analyses physico-chimiques, le céramologue dispose de nouvelles informations sur les ingrédients des recettes de l’antiquité. À travers des exemples glanés dans nos régions, cette conférence propose d’approcher les mets à la carte en Gaule à l’époque gallo-romaine. 

Le mercredi 14 décembre 2016

Le 8/03/2017 - La musique au Paléolithique en Europe

par Virginie Matterne, doctorante à l'Université de Liège - Archéologie préhistorique / Tracéolab.

Qu’est-ce qu’un instrument de musique ? Doit-il simplement pouvoir produire du bruit, des sons puissants ou encore des sons harmonieux ? Et faut-il impérativement qu’il produise plusieurs sons ? C’est là toute la problématique de départ : comment déterminer si un objet a pu, ou non, servir d’instrument de musique. Si la production musicale contemporaine se décline en une multitude de formes, styles et supports, les spécialistes disposent de très peu d’informations concernant son origine et doivent conjuguer différentes disciplines et angles d'approche pour tenter d'appréhender la question de la manière la plus objective possible. 

Le 12/04/2017 - Être avisé. A propos des qualités humaines du bon archer mongol

Par Laurent Legrain, docteur en anthropologie, professeur d'anthropologie à l'université libre de Bruxelles.

En Mongolie, comme dans la majorité des cultures où l'archerie s'est développée, la figure de l'archer a longtemps été associée à un idéal humain accessible aux hommes comme aux femmes.

Je tenterai de montrer comment l'archer incarne cet idéal fait d'habileté, de sagesse, de sensibilité, d'intuition et de belles manières.