Dans nos collections...
///Le journal du Préhistomuseum

Dans nos collections...

Dans nos collections...

La socque de Hollogne-aux-Pierres « Ancien Château »

Découverte dans un puits accolé à une habitation rurale sur le site de l’ancien château présumé de Hollogne-aux-Pierres, cette socque d’enfant présente un état de conservation remarquable en dépit de son demi-millénaire. Témoins de la vie quotidienne, les chaussures offrent des tas d’informations à qui sait les lire. La socque de Hollogne-aux-Pierres en est un bel exemple, d’autant plus important qu’il s’agit d’un exemplaire unique, car on ne connaît aucune pièce comparable en contexte archéologique.

Du matériel extrêmement bien conservé

Extraite des fouilles entreprises depuis les années 2000 par les Chercheurs de la Wallonie sur le site de l’ancien château de Hollogne-aux-Pierres, cette socque a été trouvée dans un puits, avec de nombreux autres artefacts en cuir, dont bon nombre de chaussures. En effet, le contexte du puits, espace confiné, profond, humide et légèrement acide, est particulièrement propice à la conservation de ce type de matériaux qui d’habitude se dégrade très vite.

Chaussure ? Vous avez dit chaussure ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une socque : selon Véronique Montembault, les socques ou patins, sont des sur-chaussures à semelle de bois.

Cet exemplaire est composé de trois matières :

Tout d’abord la semelle de… bois. L’avant-pied est légèrement creusé afin que le pied soit bien calé pendant la marche et ne risque pas de se déchausser.
Le dessus est en cuir. Il couvre tout le dessus du pied et descend jusqu’à la moitié de l’emboîtage, enveloppant ainsi bien la chaussure.
Le dessus est cloué sur la semelle et une fine bande de fer est intercalée entre le cuir et les clous, eux aussi en fer. Alors que la semelle présente un bout arrondi, la bande de fer est profilée en pointe, surement afin de protéger le bout de la socque des chocs.
La pointure de l’objet, estimée à un 20 en points de Paris, indique que la sur-chaussure était destinée à un enfant.
Cette description nous vient de l’étude réalisée par Véronique Montembault, récemment publiée dans tome 56 du « Bulletin des Chercheurs de la Wallonie » et disponible en ligne.

Pas d’obsolescence programmée au XVe siècle ou « Montre-moi ta godasse et je dirai qui tu es » !

L’étude menée par Véronique Montembault sur cette socque et les autres objets du puits a livré des informations très intéressantes. Tout d’abord, les techniques, les formes produites et leur confection indiquent que l’ensemble peut être daté de la fin du XVe siècle.
Ensuite, les différents objets ont été largement portés ; les peaux utilisées ne sont pas de première qualité ; certaines pièces ont été reprisées ; et la socque, dont les soubassements originellement présents sous l’emboîtage et l’avant-pied ont totalement disparu, est très usée...
Cette petite fenêtre entrouverte sur la vie quotidienne en milieu rural de nos ancêtres nous montre que la population se fournissait en articles de second choix et n’hésitait pas à prolonger leur durée de vie en les retravaillant ou les rapiéçant.

Fiche d'inventaire

Site Hollogne-aux-Pierres « Ancien Château » (Grâce-Hollogne, prov. de Liège)
Description

chaussure d’enfant en cuir à semelle de bois, de type « socque »

Matière bois, fer, cuir
Dimensions 160 x 70 x 60 mm
Datation Moyen Âge, fin du XVe siècle
N° inventaire HP/AC/01/101-CU038
Propriétaire Les Chercheurs de la Wallonie
Emplacement CCED, Réserve Collections

 

Références bibliographiques : 

Pour en savoir plus sur les fouilles du site de Hollogne-aux-Pierres « Ancien Château » (et d’abord, est-ce bien un château ?) :
Gémis P., Bourdouxhe C., Grimbérieux J. & Legrève P., 2017. « 2000-2010 : 10 années de fouilles sur le site présumé de l’ancien château de Hollogne-aux-Pierres ». Bulletin de la Société royale belge d’études géologiques et archéologiques, Les Chercheurs de la Wallonie, 53 : 19‑56.

Pour en savoir plus sur les chaussures en cuir, et en particulier celles de Hollogne :
Montembault V., 2022. « Marcher sur le bois : sabot, galoche, patin et socque d’après les artéfacts archéologiques », Bulletin de la Société royale belge d’études géologiques et archéologiques, Les Chercheurs de la Wallonie, 55 : 25-42. 
Montembault V. & Gémis P., 2023. « Les objets en peau travaillée de Hollogne-aux-Pierres : matériaux mis en œuvre, typo-chronologie et approche sociologique », Bulletin de la Société royale belge d’études géologiques et archéologiques, Les Chercheurs de la Wallonie, 56 : 5-24.

Tous ces articles sont téléchargeables gratuitement sur

https://leschercheursdelawallonie.be/bulletin-des-chercheurs-de-la-wallonie-2/

Photos et crédits :

© Préhistomuseum

Le solaire au service du patrimoine

Le solaire au service du patrimoine

Le Préhistomuseum, CoopERLIC et W.ALTER au centre d’une opération pionnière en économie sociale